Archives de catégorie : Communication

Avis de Circule sur les coupures intramuros du week-end

De plus le retour d’expérience ne prend pas en compte les nombreux usagers découragés de prendre le RER C qui se sont reportés soit sur leur voiture, soit sur d’autres lignes de transports en commun. La lisibilité de desserte tant vantée est en fait interprétée comme une absence de service et un surplus de contraintes.

Le retour d’expérience présenté par la SNCF sur le SA 2019 les WE montre une amélioration de la ponctualité. Cependant, après comparaison avec les autres années de travaux, ce gain ne parait pas exceptionnel.

Ce retour d’expérience ne prend pas non plus en compte la double peine infligée à ceux qui ne pouvant traverser Paris se reportent sur des lignes de bus ou sur le T3a et doivent ajouter un ticket T à leur ticket de RER, et subissent aussi une ou deux correspondances supplémentaires. Aucune solution de prise en charge de ce coût supplémentaire n’est proposée. Les déplacements de WE doivent permettre aux usagers occasionnels du RER C d’accéder au cœur d’agglomération qu’ils ne peuvent plus fréquenter les soirées de semaine du fait de l’interruption précoce du service.

SNCF a indiqué avoir pris les mesures pour étaler davantage les travaux afin d’éviter trop de limitations de vitesses. Elle s’installe dans un confort qui pèse au long cours sur celui des usagers.

Les différents scénarios proposés sont résumés ci-dessous :

Le scénario 1 est un retour à la situation antérieure à la césure.

Le scénario 2 est un meilleur arbitrage entre les missions les plus longues Dourdan / Étampes qui concernent un peu plus de voyageurs sur des trajets plus longs que les missions Rungis. A l’inverse du SA 2019, les premières seraient terminus Musée d’Orsay, les secondes terminus Austerlitz. Ceci dit, tant que les plans RATP ne montreront pas la coupure du week-end sur la ligne C, il y aura toujours autant de voyageurs qui découvriront la coupure une fois arrivés sur la ligne C et pas en amont. Il est donc nécessaire de faire modifier ces plans. C’est moins gênant pour le voyageur lambda de monter une coupure qui n’existe pas que l’inverse car il peut anticiper.

Le scénario 3 est intéressant mais reste à étudier et comporte de nombreuses interrogations techniques. La probabilité de sa mise en place nous parait donc très incertaine.

Le scénario 4 est annoncé non réalisable aujourd’hui par manque de voies. Ne serait-ce pas un objectif que de le rendre réalisable à moyen ou long terme pour qu’il puisse être mis en œuvre ultérieurement de façon plus pérenne ?

Compte tenu de ces éléments Circule rejoint l’avis de la FNAUT IDF : nous préférons le retour au scénario 1 qui nous parait avantager les trajets des usagers. A défaut le scénario 2 parait la moins mauvaise alternative.

Dossier de presse de la FNAUT : un été difficile pour les usagers, des faits contrariants, les réponses du gouvernement.

La FNAUT nous propose un dossier de presse dans lequel les usagers se reconnaitront certainement.

Mobilités : un été difficile pour les usagers, des faits contrariants, les réponses du gouvernement

Les usagers des transports, et plus généralement les Français, ont rencontré cet été de nombreuses difficultés (incidents ferroviaires et menaces de grèves, suppressions de services TGV, disparition de Velib et Autolib, pollution de l’air, canicule).

Des menaces de nouvelles grèves

Après les grèves répétitives, longues et pénibles pour les usagers, l’été s’achève sur des menaces de reprise de ces mouvements, non conclus ou mal conclus à la SNCF et Air France. Les négociations sociales doivent désormais se dérouler au sein des branches et entreprises, entreprises au sein desquelles le pacte social est à reconstruire sur la base d’un dialogue difficile entre direction et organisations sociales.

Dans l’aérien, on ne compte pas les vols low-cost supprimés et on souligne les difficultés des voyageurs à être dédommagés.

Les pannes se multiplient et se diversifient

Prenant de nouvelles formes, au-delà de la vétusté, à la SNCF et à la RATP, elles soulignent le peu de robustesse des systèmes. Si celle-ci est désormais prise en compte très sérieusement au sein des entreprises, la réflexion doit s’élargir aux prestataires et fournisseurs. Si l’information voyageurs s’est améliorée un an après la panne de Montparnasse, les longs incidents électriques de la SNCF et ceux de la ligne 1 de la RATP soulignent à quel point l’information voyageurs est un chantier de longue haleine, voire permanent, justifiant une filière professionnelle en soi.

La canicule, désormais récurrente, s’impose comme une variable des processus industriels et de services, à prendre en compte dans les cahiers des charges des matériels.

Retrouvez le dossier de presse complet :

Dossier de presse FNAUT – un été difficile

Ainsi que l’article sur leur site : //www.fnaut.fr/actualite/communiques-de-presse/679-mobilites-un-ete-difficile-pour-les-usagers

Circule, le journal de juin 2018.

Vous trouverez ici le dernier numéro du journal de Circule de juin 2018.
Au sommaire :
– Une très vieille revendication de CIRCULE enfin satisfaite.
– Mais que s’est-il passé à Saint-Michel Notre-Dame ?
– Une desserte plus équitable aux heures de pointe avant 2020
– A propos du noeud de Brétigny
– L’opération Massy-Valenton Ouest
– Perturbations, que faire, qu’attendre, que demander ?
– Petites perlesdes informations SNCF…

N’hésitez pas à nous faire part de vos retours sur notre page Facebook ou notre compte twitter.

À propos du dédommagement pour avril et mai 2018

MAJ du 03/06/2018 21h30 suite à l’analyse de plusieurs retours des usagers : voir partie en gras.

Le site de dédommagement est ouvert mais est pris d’assaut par les nombreuses demandes. Pas de panique, re tentez un peu plus tard. Vous avez jusqu’au 22 juillet pour faire la démarche.

SNCF rembourse aux abonnés franciliens 50 % des Pass Navigo et imagine R pour les mois d’avril et de mai. Cette mesure concerne les clients Navigo Annuel, Navigo Mois, Navigo Solidarité Mois ou imagine R, empruntant les lignes SNCF Transilien : les lignes L, J, N, U, C, D, R, E, P, T4, H, K, ainsi que la ligne A (sauf entre Charles De Gaulle Etoile et Marne la Vallée Chessy – Boissy Saint-Léger) et la ligne B (sauf entre Paris Gare du Nord et Robinson – Saint-Rémy lès Chevreuse), et à l’exception des trajets dans Paris intra-muros.

Attention, le traitement automatique des dédommagements dépend de votre lieu d’habitation. Ça se passe tout seul si vos coordonnées liées à votre carte navigo sont à jour et que vous habitez dans une commune éligible (officiellement rattachée à une gare concernée par la description ci-dessus).

Si vos coordonnées ne sont pas à jour, ou si vous avez reçu un refus de dédommagement qui vous semble injustifié, pensez à vérifier votre compte Navigo : //www.navigo.fr/je-gere-ma-carte/

Nous avons observé plusieurs cas où le problème venait d’informations manquantes dans le dossier, à la plus grande surprise des usagers concernés. Si c’est votre cas vous serez alors invité à contacter le service client. Une fois les rectifications faites vous devrez patienter 48h puis refaire votre demande de dédommagement en ligne.

Si vos coordonnées sont à jour mais que vous avez un refus vous pouvez aussi remplir un formulaire de réclamation et fournir une attestation de domicile (si l’adresse de votre dossier n’est pas à jour) ou de l’employeur (si c’est le lieu de travail qui est concerné par une des gares éligibles). N’hésitez pas à argumenter sur le fait que ce trajet domicile-travail vous oblige à emprunter la ligne de RER (celle que vous prenez) et à réitérer votre réclamation si besoin.

Le lien du formulaire est présent sur l’écran de refus du site de dédommagement.

Le site pour le dédommagement des mois d’avril et mai est ici //mondedommagement.transilien.com/

A propos de l’allongement de la pointe du soir.

Le 24 avril un tweet du directeur de la ligne C annonçait un prolongement de 15 minutes de la pointe du soir sur notre ligne.

C’est un premier pas dans le bon sens mais rappelons les propositions de CIRCULE en la matière.

Propositions de CIRCULE

Nous nous réjouissons de cette avancée mais il semble pour le moment malheureusement très compliqué d’aller plus loin. Les ateliers de co-construction de la desserte nous en apprendront peut-être un peu plus…

Les 8 prochaines années seront difficiles pour les usagers

Huit années difficiles pour les usagers, c’est ce que prévoit Alain Krakovitch, directeur général de Transilien. Plusieurs articles en parlent sur différents sites d’information.

//bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/huit-annees-de-galere-se-profilent-pour-les-usagers-franciliens-du-rer-et-du-train-1360782.html

//www.atlantico.fr/pepites/sncf-prevoit-huit-annees-difficiles-pour-usagers-rer-et-transilien-3293940.html

//www.lefigaro.fr/societes/2018/01/29/20005-20180129ARTFIG00216-la-sncf-annonce-huit-annees-difficiles-pour-les-usagers-du-rer-et-du-transilien.php

En résumé :

L’accumulation de travaux de rénovation et d’extension du réseau ferré et les chantiers du futur métro du Grand Paris Express entraîneront « huit prochaines années difficiles pour nos clients » préviennent deux responsables de la SNCF en Ile-de-France dans un entretien au Parisien.

CIRCULE sera donc attentif à plusieurs projets dont la rénovation du nœud ferroviaire de Brétigny, la prolongation du tram-train Massy – Evry jusque Versailles. Nous serons tout aussi sensibles aux retombées positives attendues de tous ces chantiers. Les promesses d’améliorations doivent être tenues, et nous veillerons au Val d’Orge qui est fortement mis à contribution depuis de trop nombreuses années.

Perspectives de dessertes 2020 – 2025 sur la ligne C

Après la remise en service du poste d’aiguillage des Ardoines la desserte du Val d’Orge est restée réduite malgré les promesses de la direction de la ligne C deux ans avant. Ceci est dû aux travaux qui imposent des ralentissements et ne permettent pas de mettre autant de trains que ce qu’il y avait avant l’incendie du poste d’aiguillage. Les travaux étant amenés à s’intensifier le STIF a demandé qu’il y ait une concertation entre élus, association et la SNCF afin de préparer un plan de desserte qui « résiste » aux travaux et qui offre une meilleure fiabilité aux usagers.

Continuer la lecture

Le journal de mai est disponible.

Au programme ce mois-ci :

  • La SNCF nous prend pour les dindons de la farce !
  • Gares en chantier
  • Quand le STIF passe à la vitesse supérieure, la SNCF traine les pieds
  • Les travaux de régénération !
  • Comité de Ligne
  • Humour

Lisez le journal Circule-Mai 2017 et proposez de nous aider à le distribuer en gare : //portail.circule.org/contacts/contacter-circule/

Attention aux travaux de mai et juin

Du 9 mai au 2 juillet 2017, en raison des travaux :

  • Les horaires de tous les trains changent en semaine
  • Les trains DYVI et KYVI sont terminus/origine Juvisy
  • La desserte est adaptée pour certaines gares aux heures de pointe (1 train sur 2 pour Ivry-sur-Seine, 2 trains sur 3 pour Choisy-le-Roi, et sur la branche Javel – Chaville)

Vous trouverez les informations dans le document SNCF horaires-travaux-rerc-mai-juillet-2017 et sur le blog de la ligne C : //malignec.transilien.com/travaux-rerc-itineraires/